Le projet éducatif

Le Cours la Traverse faisant partie du réseau Espérance banlieues, notre école fait sien les objectifs de la Fondation Espérance banlieues, tels qu’ils sont décrits dans sa charte.

Ainsi, nous nous attacherons prioritairement à :

Lutter contre le décrochage scolaire :

Au cours la Traverse, notre première priorité est de fournir un enseignement de qualité, et de transmettre la curiosité et le goût de l’apprentissage aux élèves. Pour ce faire, nous adaptons le rythme et la pédagogie aux besoins de chaque enfant, et assurons un accompagnement personnalisé permis par des effectifs réduits (15 élèves maximum par classe). Nous donnons la priorité à l’enseignement des matières fondamentales (lecture, écriture, mathématiques, histoire-géographie). Les enseignants du Cours la Traverse sont tous formés et sélectionnés sur la base de leur motivation et de leur expérience à enseigner en zone prioritaire. La lutte contre le décrochage scolaire passe également par le sentiment d’appartenance à l’école : si les élèves aiment leur école, ils auront plus de motivation pour faire les efforts de travail nécessaires. Ce sentiment d’appartenance se développe entre autres par le port d’un uniforme.

Développer la personnalité des élèves :

Le Cours la Traverse est avant tout un lieu d’enseignement, mais s’attache également à être un lieu d’éducation, prenant en compte toutes les dimensions de la personnalité de chaque élève. Les professeurs ont donc une double mission d’enseignement et d’éducation, qui se vit autant dans la classe que pendant les temps extra-scolaires (repas, activités, sorties). Nous sommes donc attentifs à travailler avec chaque élève son intelligence, mais aussi sa volonté, sa sensibilité, ses talents, son sens critique, son sens de l’effort, sa relation aux autres, son sens du service, etc.

Cours la Traverse le projet
Espérance Banlieues pégagogie

Développer le sentiment d’appartenance à la France :

Le premier moyen de développer ce sentiment d’appartenance est l’apprentissage de la langue française, dont la maîtrise est la première clé pour s’épanouir dans la société française. Mais le sentiment d’appartenance passe également par la connaissance de la culture française et de son histoire. Les cours d’histoire et de géographie prennent donc ici une place particulièrement importante, ainsi que les sorties culturelles, la participation à des événements de commémoration, etc. Le drapeau français, hissé chaque semaine dans la cour de l’école dans une attitude de respect, manifeste aussi la reconnaissance que nous devons à notre pays.

Les parents, premiers éducateurs :

Enfin, le Cours la Traverse s’appuie sur l’adhésion indispensable des parents à ce projet, et veille à mettre en place le lien nécessaire entre l’école et la famille. Les élèves comprennent ainsi que leurs parents et leurs enseignants sont main dans la main au service de leur éducation.Les parents s’engagent donc à participer à la vie de l’école, et à entretenir une communication étroite avec l’équipe éducative (appels téléphoniques ou SMS, rendez-vous, discussions informelles, etc.). Les échanges porteront autant sur les difficultés des élèves que sur leurs réussites et leurs progrès, de manière à ce que leurs efforts puissent aussi être valorisés à la maison.

Cours la Traverse : les principes

Comme toutes les écoles du réseau Espérance banlieues, le Cours la Traverse est une école aconfessionnelle fondée sur une conception ouverte de la laïcité. La neutralité de l’école vis-à-vis du fait religieux ne signifie pas qu’elle l’ignore. Aussi, le Cours la Traverse ne dispense aucun enseignement religieux, mais les appartenances religieuses de chacun sont profondément respectées, tant qu’elles ne viennent pas prendre le pas sur la vie de l’école.

Les quatre priorités du projet éducatif du Cours la Traverse s’inscrivent parfaitement dans le cadre de la politique de la ville de Compiègne, validée par la signature du « Contrat de ville 2015/2020 » entre l’Agglomération de la Région de Compiègne (ARC) et l’Etat.
L’ARC s’est notamment fixé, en matière de politique de la ville, les objectifs suivants :

  • « Améliorer le taux de réussite des élèves issus des quartiers de la politique de la Ville et […] à lutter contre l’absentéisme et le décrochage scolaire »
  • « Accompagner les élèves en difficultés par des actions de soutien à la scolarité. »
  • « Encourager […] l’éducation citoyenne. »
  • « Soutenir l’implication des parents dans le parcours scolaire de leurs enfants, en renforçant le lien parent-enfant, et en responsabilisant les parents quant à leur rôle en matière d’éducation. »

C’est donc naturellement que Monsieur Philippe Marini, Maire de la ville de Compiègne et président de l’ARC, a soutenu cette initiative citoyenne d’ouverture d’école :

Cours la Traverse soutien

” Ce projet vise à améliorer la formation apportée aux jeunes des quartiers, cela devant conduire à renforcer le lien social et à améliorer leurs conditions d’employabilité. L’offre de formation complémentaire que vous proposez va venir enrichir les solutions en place pour que chaque famille puisse trouver des lieux d’enseignement variés répondant aux besoins différents de chaque enfant. “

Philippe Marini, Maire de la ville de Compiègne